Archives de catégorie : Nouvelles

Un amour absorbant

Cette nouvelle nouvelle fut publiée en 1967 dans la revue « Fiction », N° 12. Un amour absorbant   Monsieur, Si j’omets mon adresse, ce n’est pas que je veuille vous cacher le lieu de ma retraite. De toute façon, vous ne … Continuer la lecture

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés sur Un amour absorbant

VENISE

Brouillard de Londres à Venise le soir de mon arrivée. Le motoscafo fonce à travers une double haie de vieux palais fantomatiques. Sur la vedette, beaucoup d’étrangers comme moi – bien qu’en hiver, m’a-t-on dit, personne ne vienne à Venise. … Continuer la lecture

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés sur VENISE

TENACE AMI

Tenace ami l‘effarente nouvelle Témoigne pour Enée rare dormeur Un sourire allégit nos sept corps orgueilleux Laisse l‘invisible enfant revenir. Tristement, il regarda la nasse, à ses pieds, dont l’eau du fleuve avait distendu les joncs rouges. Depuis des mois, … Continuer la lecture

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés sur TENACE AMI

L’ENFER BLEU

La lumière du jour jamais n’y pénètre; la lumière artificielle y est parcimonieusement distribuée. Comme le paradis, l’enfer a ses lois : c’est ailleurs, là-bas, autrefois, que les esprits chagrins et cependant crédules rêvent d’une éternité où chacun s’adonnerait librement … Continuer la lecture

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés sur L’ENFER BLEU

LE RENDEZ-VOUS

La lueur l’atteint alors que, derrière la vitre, défilent inversement à la marche du train les poteux télégraphiques et les champs proches et, dans le sens de la marche, les lointains circulaires, la mer et l’horizon. Ils sortaient, le train … Continuer la lecture

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés sur LE RENDEZ-VOUS

UN POETE

Je ne saurais dire lequel de nous deux vit en l’autre : en décider, ce serait trancher de ta – ou de ma – prééminence. Pas davantage je n’affirmerai lequel de nous vint en premier, de toi, le naïf, le … Continuer la lecture

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés sur UN POETE

FEUILLETON

En ce pays les nuits sont plus longues que les jours, beaucoup plus longues, mais les jours furent éblouissants. L’aspect le plus ordinaire du lieu était celui d’un jardin, immense, dont les allées extérieures, les grilles peut-être, se cachaient dans … Continuer la lecture

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés sur FEUILLETON

Les rayures d’ombre

En 1983, j’ai rassemblé en un recueil, financé par souscription, une douzaine de nouvelles écrites par Jean-Charles Pichon entre 1945 et 1982, et publiées dans diverses revues. En voici quelques-unes…  P-J Debenat LES RAYURES D’OMBRE Illustration Pierre-Jean Debenat La rosée … Continuer la lecture

Publié dans Nouvelles | Commentaires fermés sur Les rayures d’ombre